Transat Jacques-Vabre

 

La transat Jacques-Vabre, autrement appelée la « Route du café » ou encore Transat en double, est une course transatlantique en double (deux marins à bord). Cette course a lieu tous les deux ans depuis 1993.

L’histoire de la Transat Jacques-Vabre

Elle est née à la suite de la disparition de la transat en double. Cette course est créée en 1979, le principe est que chaque embarcation partant de Lorient doit traverser l’océan Atlantique puis revenir à Lorient. Cette course connaît alors trois éditions en 1979, 1983 et 1989 puis s’arrête à la suite d’un changement de sponsors et de l’abandon du principe de la double traversée. En 1993, c’est alors la première expédition pour la transat Jacques-Vabre.

Le port de départ de la course est Le Havre (France). Plusieurs ports à travers le monde ont fait office de ligne d’arrivée. Par exemple pour les premières éditions, de 1993 à 1999, c’est le port Carthagène (Colombie) qui est sollicité par les organisateurs. De 2001 à 2007, c’est à Salvador de Bahia au Brésil que les skippers terminent leur voyage. De 2009 à 2011, le port d’arrivé est Puerto Limon au Costa Rica. Entre 2013 et 2015 ce sera de nouveau au Brésil, à Itajaí cette fois que se terminera l’expédition. La dernière course en date visait à rendre hommage à l’épopée du commerce maritime franco-brésilien à l’époque de la caféiculture. Celle-ci s’est alors terminée au même port que la période 2001-2007, à Salvador de Bahia au Brésil.

L’organisation de la course

Au fur et à mesure des années, la course a ouvert ses portes à différentes embarcations. Nous avons donc vu apparaître depuis 1993 les monocoques, 60 pieds IMOCA, 50 pieds Class40, ORMA, multicoques Multi50 ou encore MOD 70. Il y a un ordre de départ au lancement de la course. En effet, certaines embarcations sont plus rapides que d’autres. Par conséquent, les multicoques de 50 et 60 pied prennent le large une journée après les monocoques 60,50 et 40 pieds. Il y a eu également des différents parcours pour permettre l’arrivée de toutes les embarcations quasi au même moment. Par exemple jusqu’en 2005, les multicoques 60’ORMA suivaient un parcours plus long. Ces handicaps ont finalement disparu pour l’édition 2007. Parallèlement, la classe 50′ monocoque a été supprimé au profit de la classe 40. A cette époque, il y a au total 4 classements ; 60’ORMA, 60’IMOCA, 50’multicoques et 40 monocoques. Le dernier changement opéré est celui de la suppression de la classe 60’ORMA de la course.

Le palmarès de la course

Première édition : 1993

Cette course en solitaire débuta au Havre pour atteindre la ligne d’arrivée à Carthagène en Colombie. Pour cette édition, 13 skippers sont au départ. Malheureusement, cette première édition est marquée par le naufrage de Marie Sergent.

 

1er multicoque : Paul Vatine sur Région Haute-Normandie.

2e multicoque : Laurent Bourgnon sur Primagaz.

1er monocoque : Yves Parlier sur Cacolac d’Aquitaine.

Deuxième édition : 1995

La course se passe entre les deux mêmes ports, en revanche cette fois ci ce ne sont plus des courses en solitaire mais bien en duo.

 

1er multicoque : Paul Vatine et Roland Jourdain sur Région Haute-Normandie

2e multicoque : Francis Joyon et Jacques Vincent sur Banque Populaire

1er monocoque : Jean Maurel et Fred Dahirel sur Côte d’Or

Troisième édition : 1997

La course se joue toujours en duo et entre les mêmes destinations.

 

1er multicoque : Laurent et Yvan Bourgnon sur Primagaz

2e multicoque : Paul Vatine et Jean-Luc Nélias sur Chauss’Europ

1er monocoque : Yves Parlier et Éric Tabarly sur Aquitaine Innovations

2e monocoque Marc Thiercelin et Dominique Wavre sur Somewhere

Quatrième édition : 1999

Comme l’édition précédente, la course est au départ du Havre et se termine à Carthagène. Cette édition est marquée par la disparition, le 21 octobre, de Paul Vatine à bord de Groupe André au large des Açores au Portugal. Originaire du Havre, Paul était un navigateur français avec un important palmarès. Il aura navigué presque 20 ans. Découvrez ici ses plus beaux exploits en mer.

 

1er multicoque : Loïck Peyron et Franck Proffit sur Fujicolor

1er monocoque : Thomas Coville et Hervé Jan sur Sodebo

Cinquième édition : 2001

 

Le port de départ reste le Havre, en revanche celui d’arrivé change. La ligne d’arrivée cette fois-ci au Brésil, à Salvador de Bahia.

 

1er multicoque 60 : Franck Cammas et Stève Ravussin sur Groupama

1er monocoque 60 : Roland Jourdain et Gaël Le Cléac’h sur Sill

1er monocoque 50 : Alex Bennett et Paul Larsen sur One Dream

Sixième édition : 2003

Les destinations sont les mêmes que pour la cinquième édition. A une différence près, il y a une quatrième catégorie.

 

1er multicoque 60 : Franck Cammas et Franck Proffit sur Groupama

1er multicoque 50 : Ross Hobson (Royaume-Uni) et Andy Newman (Royaume-Uni) sur Mollymawk

1er monocoque 60 : Jean-Pierre Dick et Nicolas Abiven sur Virbac

1er monocoque 50 : Conrad Humphreys (Royaume-Uni) et Paul Larsen (Australie) sur Hellomoto

Septième édition : 2005

Pour cette septième édition, nous retrouvons de nouveau quatre catégories. Le départ est donné à un jour d’intervalle pour les différentes catégories. Le 5 novembre pour les monocoques et le 6 pour les multicoques. Au total, 35 voiliers sont inscrits.

 

1er multicoque 60 pieds : Pascal Bidégorry et Lionel Lemonchois sur Banque Populaire IV

1er multicoque 50 pieds : Franck-Yves Escoffier et Kevin Escoffier sur Crêpes Whaou

1er monocoque 60 pieds : Jean-Pierre Dick et Loïck Peyron sur Virbac Paprec

1er monocoque 50 pieds : Joe Harris et Josh Hall sur Gryphon Solo<p/>

Huitième édition : 2007

Cette année, le nombre de bateaux participants se voit augmenter de près de la moitié. En effet 60 bateaux et leurs 120 skippers sont en course.

 

1er multicoque 60 : Franck Cammas et Stève Ravussin sur Groupama 2 

1er multicoque 50 : Franck-Yves Escoffier et Karine Fauconnier sur Crêpes Whaou 

1er monocoque 60 : Michel Desjoyeaux et Emmanuel Le Borgne sur Foncia

1er monocoque 40 : Giovanni Soldini et Pietro d’Ali sur Telecom Italia

Neuvième édition : 2009

La course se passera cette fois-ci entre le Havre en France et Puerto Limon au Costa Rica.

 

1er multicoque 50 : Franck-Yves Escoffier et Erwan Le Roux sur Crêpes Whaou

1er monocoque 60 : Marc Guillemot et Charles Caudrelier sur Safran

Dixième édition : 2011

La course, normalement programmée pour le 30 octobre, à été repoussée au 2 novembre. Pour cause, la météo défavorable. Des creux de 15 mètres étaient annoncé dans l’atlantique ce qui empêchait les skippers de prendre le large.

 

1er monocoque 60 : Jean-Pierre Dick et Jérémie Beyou sur Virbac Paprec 3 

1er multicoque 50 : Yves Le Blevec et Samuel Manuard sur Actual 

1er monocoque Class40 : Yannick Bestaven et Éric Drouglazet sur Aquarelle.com

Onzième édition : 2013

La météo, comme à l’occasion de l’édition précédente, à bien décidé d’empêcher le départ de cette onzième course. En effet une tempête dans la Manche en est à l’origine, il y aura quatre jours de retard (le 7 novembre au lieu du 3) avant que les skippers puissent entamer la traversée.

 

1er multicoque MOD70 : Sébastien Josse et Charles Caudrelier sur Edmond de Rothschild 

1er multicoque Multi50 : Erwan Le Roux et Yann Eliès sur FenetreA – Cardinal

1er monocoque 60 pieds IMOCA : Vincent Riou et Jean Le Cam sur PRB

1er monocoque Class40 : Sébastien Rogues et Fabien Delahaye sur GDF Suez

Douzième édition : 2015

Nouvelle destination pour cette douzième édition. Les skippers rejoindront Itajai au Brésil, toujours au départ du Havre.

 

1er multicoque Ultime : François Gabart et Pascal Bidégorry sur Macif 

1er multicoque Multi50 : Erwan Le Roux et Giancarlo Pedote sur FenetreA – Prysmian 

1er monocoque 60 pieds IMOCA : Vincent Riou et Sébastien Col sur PRB

1er monocoque Class40 : Yannick Bestaven et Pierre Brasseur sur Le Conservateur

Treizième édition : 2017

Le parcours se fait entre le Havre et Salvador de Bahia à nouveau.

 

1er multicoque Ultime : Thomas Coville et Jean-Luc Nelias sur Sodebo Ultim

1er multicoque Multi50 :  Lalou Roucayrol et Alex Pella sur Arkema 

1er monocoque 60 pieds IMOCA :  Jean-Pierre Dick et Yann Eliès sur St Michel – Virbac 

1er monocoque Class40 :  Maxime Sorel et Antoine Carpentier sur VandB – Vaincre la mucoviscidose

Records de la Transat Jacques-Vabre

La compétition a été marqué par des personnes hors du commun. Des personnes qui au fur et à mesure des années ont su repousser leurs limites. Ces exploits ont alors mené à des records, encore aujourd’hui non-battus. C’est le cas des skippers Maxime Sorel et son coéquipier Antoine Carpentier qui, le 23 novembre 2017, ont fini la 13e édition de la Transat Jacques Vabre en 17j 10h et 44 minutes à bord de leur V&B (Monocoque Class40). Mais ce ne sont pas les seuls à avoir marqué l’histoire de la course. En effet, la même année mais dans la catégorie multicoque, Thomas Coville et Jean-Luc Nélias s’offrent le record de la 13e édition en 7j 22h et 7 minutes à bord de leur Sodebo. Une dizaine d’années avant eux, soit en 2007, Franck Cammas et Stève Ravussin finissaient la 8e édition en 10j 00h et 38minutes à bord de leur Groupama 2. Ce temps leur offrait alors le record dans la catégorie multicoque ORMA. Et pour terminer, un dernier binôme est inscrit sur le tableau des records. Il est composé des skippers Giovanni Soldini et Pietro d’Ali qui terminaient la 8e édition en 22j 13h et 02 minutes à bord de leur Telecom Italia (Monocoque Class40).

Fermer le menu